Category Archives: Français

Comment et pourquoi la démission du Pape Benoît XVI est invalidée par la loi elle-même

Ben-Resign

Nous offrons ici un argument canonique calme et raisonné pour l’invalidité de la démission du Pape Benoît XVI, pour tout catholique qui veut connaître la vérité.

Pourquoi tout catholique devrait-il défendre la validité de la démission du Pape Benoît XVI ?

 Sommes-nous obligés par le droit canonique de le faire ? -Non.

Est-ce un péché de le faire alors qu’il y a des preuves qu’il est illégitime ? – Non.

Existe-t-il une présomption de validité de la loi ? – Non.

Y a-t-il des preuves qu’il n’était pas légitime ? – Oui.

Pourquoi la démission du Pape Benoît XVI est-elle illégitime ?

Pour comprendre cela, renvoyons aux textes originaux de la démission et du droit canonique :

Voici le texte latin original de la renonciation :

Quapropter bene conscius ponderis huius actus plena libertate me déclare Ministerio Episcopi Romae, Successoris Sancti Petri, mi par manuscrit Cardinalium die 19 aprilis MMV commisso renuntiare…

Quelles sont les conditions requises pour une démission valide du Pape ? – On les trouve dans le Code de Droit Canonique de 1983, Canon 332 §2 ;

§ 2. Si contingat ut Romanus Pontifex muneri suo renuntiet, ad validitatem requiritur ut renuntiatio libere fiat et rite manifestetur, non vero ut a quopiam acceptetur.

Quelle est donc la première condition ou exigence, selon le Canon 332 §2, pour une démission papale légitime ? – Qu’il arrive que le Pontife Romain renonce à son munus (muneri suo renuntiet).

Le texte du Pape Benoît XVI renonce-t-il au munus ? – Non, il dit clairement declaro me ministerio… renuntiare.

Si la renonciation ne concerne pas le munus, le canon 332 §2 s’applique-t-il ? – Oui et non. Oui, parce qu’il ne remplit pas la condition de démission dans le terme (dans ce cas, munus) du Canon 332 §2, il n’est pas légitime. Et non, dans la mesure où il s’agit d’un acte juridique qui n’entre pas dans les termes du canon 332 §2, il ne s’agit pas d’une démission papale, mais simplement d’une retraite du ministère actif.

La démission du Pape Benoît XVI peut-elle être interprétée comme légitime ?

Certains disent et semblent soutenir qu’un pape peut démissionner de son munus en démissionnant de son ministerium. Est-ce un argument valable ? – Ce n’est pas le cas, car il ne s’agit pas d’une simple affirmation, la Loi elle-même doit le déclarer. Rappelez-vous qu’il ne peut y avoir d’innovation dans la Loi de l’Église sans un acte positif d’un supérieur compétent. 

Mais l’acte de démission n’est-il pas un acte juridique qui établit une nouvelle manière de démissionner ? – Non. Les actes juridiques ne sont pas des actes tyranniques, ils ne peuvent pas se justifier, mais doivent être en accord avec la Loi de l’Église. Comme déclaré au Vatican Ier, même le Pape n’a aucune autorité pour inventer des nouveautés.

Mais si l’on soutenait que ce ministerium peut supposer ou être compris comme un munus, comment le prouverait-il ? – Comme le déclare le canon 17, lorsqu’il y a un doute sur la signification de la loi, il faut avoir recours à d’autres parties de la loi, et s’il n’y a pas de clarté, alors à l’esprit du législateur.

Le Code de Droit Canonique sanctionne-t-il la supposition de ministerium pour munus ? – Non. Dans aucune partie du Code un ministerium n’est jamais dit d‘être un munus, ou un munus d‘être un ministerium. En fait, selon le canon 17, on doit accepter les définitions des termes contenus dans le Code lui-même comme l’expression authentique de l’Esprit du Législateur (Pape Jean-Paul II) en promulguant le Code de Droit Canonique. Maintenant au canon 145 §1, le Code définit chaque office ecclésiastique (officium) comme un munus, pas comme un ministerium !

Et la tradition canonique, exige-t-elle une renonciation au munus pour une démission légitime de la charge pontificale ? – Oui, c’est clair. Car dans toutes les renonciations précédentes il y a toujours une mention du munus (ou de ses synonymes : onus, honor, dignitas, ou noms propres : papatus ou episcopatus) mais, au contraire, il n’y a jamais une mention du ministerium. Il n’existe aucune tradition canonique que l’on puisse supposer des termes qui ne signifient pas munus selon la tradition canonique pour munus. Le pape n’est pas le créateur ni de langue ni des formes linguistiques de signification, sinon rien ne serait certain ou objectif dans l’Église. Non, comme le dit le canon 38, si un Pape agit d’une manière contraire aux termes du canon 332 §2, son acte n’est légitime que s’il mentionne expressément son intention d’agir avec une dérogation à ses termes.

Si le texte du Code de Droit Canonique et la tradition canonique exigent tous deux la mention du munus dans une démission papale, alors en vertu du canon 17, ceux qui prétendent que la renonciation de Benoît XVI au ministère est légitime, ont-ils un motif pour s’y tenir ? – Non, pas du tout.

Alors, tous les catholiques doivent-ils reconnaître qu’en vertu de la loi elle-même, la démission est illégitime ? – Oui.

Le fait que les Cardinaux agissent tous comme il est legitime, ne signifie-t-il pas quelque chose ? – Non, parce que selon le canon 332 §2, même si le monde entier l’a jugé legitime, mais il ne remplit pas les conditions du canon 332 §2, il n’est pas légitime. Il n’y a pas de marge de manœuvre ici.

Mais le fait même qu’un Conclave ait eu lieu en mars 2013 pour élire un nouveau pape ne rend-il pas légitime la démission de Benoît XVI ? Son consentement tacite ne le rend-il pas légitime ? – Non sur les deux comptes. Tout d’abord, parce que rien ne rend une démission valable si ce n’est sa conformité au canon 332 §2. Deuxièmement, a cause de l’Institution Divine, le Petrine Munus ne peut pas être partagé par plus d’un individu. Par conséquent, si Benoît n’y a pas renoncé, il le garde. S’il le garde, c’est contraire à la loi divine d’élire un autre pape tant que Benoît vit. Et dans son acte de renonciation, il n’a jamais ordonné qu’un conclave soit convoqué pendant qu’il vit. Qu’il ait consenti à une telle chose peut être dû soit à la peur, soit à une erreur substantielle en ce qui concerne ce qui est nécessaire pour démissionner de son poste. Si c’est la peur, elle ne la rend pas légitime. S’il commet une erreur substantielle, alors, en accord avec le canon 188, il est expressément illégitime par la loi elle-même.

—————

https://fromrome.wordpress.com/2019/03/04/boniface-viiis-magisterial-teaching-on-papal-renunciations/

Alors que le but central de Boniface était simplement d’affirmer un point de pouvoir papal, la question de son rescrit touche à la nature de la fonction papale telle qu’elle a été conçue dans l’esprit du pape Célestin V et de ses cardinaux : comme une fonction, comme un devoir, comme une dignité. L’office est celui de la papauté (papatus), un terme médiéval tardif dérivé de l’adresse populaire du pontife romain, pape, en grec (papas). Le devoir est une charge ou un fardeau (onus), non seulement un terme sobre pour l’ampleur et l’importance des affaires qu’il doit mener, mais aussi un terme qui implique que ce devoir est accordé d’en haut, une référence à la création par Notre Seigneur de la charge dans Matthieu 16,18. Enfin, la charge pontificale est une dignité (honor) qui distingue et élève celui qui accepte son élection canonique au-dessus de tous les autres dans l’Église.

Comments Off on Comment et pourquoi la démission du Pape Benoît XVI est invalidée par la loi elle-même

Filed under Français

Invitation à la Conférence Internationale pour condamner Amoris Lætitia

Sigillum associationis

Rome, 2 mai 2016 : Veri Catholici, annonce l’organisation d’une Conférence/Manifestation à Rome, le samedi 25 juin pour condamner les erreurs contenues dans le document papal, Amoris Laetitia, et demande au nom de tout ce qui est saint et vrai dans la religion catholique, que le document soit annulé et que ses auteurs et ses partisans se repentent publiquement et mettent fin au scandale qu’ils ont causé.

Veri Catholici, association internationale de catholiques, consacrée à lutter contre les erreurs promus par le Cardinal Kasper, invite tous les catholiques dans le monde à se rassembler à Rome pour condamner le document Amoris Laetitia et ses nombreuses erreurs et pour demander au pape et à la sacrée hiérarchie que le document soit retiré et ses erreurs condamnées, formellement et canoniquement.

Nous proposons cette conférence comme une manifestation universelle du véritable Sensus Fidelium du corps mystique du Christ. Nous pensons qu’il est absolument nécessaire de prendre cette initiative pour le bien de la Sainte Mère l’Eglise et le salut des âmes.

Le Hashtag Twitter officiel de cette conférence est #ALConf

Le nom officiel de cette conférence est « Un pèlerinage de Grace et de Miséricorde ».

NOTE : Cette conférence, qui sera gratuite pour tous les participants, va coûter plusieurs milliers de dollars, c’est pourquoi, si vous pouvez nous aider, faites un don via notre lien PayPal à droite de cette page. Merci.

Leave a comment

Filed under Français

Lettre à nos membres: Vol. 1, N° 1.

Christ the King

« Vous n’avez qu’un Maître, le Christ. »
(Mt 23,10)

En parlant des comunément appelés “catholiques du café” – ceux qui choisissent à leur goût et selon l’humeur du moment à quoi ils veulent croire, même en restant accrochés à la dénomination de “catholiques” –, le Dr. Alessandro Gnocchi a récemment écrit, dans un article paru sur La Riscossa Cristiana (caractère gras ajouté par nos soins):

… Ce qui se passe réellement ici est une guerre entre le Christ et l’Antéchrist sur une échelle jamais vue auparavant, où la survie de la foi catholique est en jeu. Je le répète, cher Grezio : nous sommes dans une bataille pour la préservation de la foi catholique ; toutes les batailles étant menées sur plusieurs fronts – même celui si important de la vérité morale –, elles sont un terrain de confrontation dans une guerre qui est beaucoup plus profonde, en impliquant la métaphysique et la religion. Or, ou l’on conserve la foi intégrale, ou elle est perdue toute entière. On ne peut pas en conserver des parties, selon les goûts ou l’opportunisme.

Cette guerre entre le Christ et l’esprit de l’Antéchrist, dont le disciple bien-aimé, Saint Jean, a parlé dans son livre, l’Apocalypse, s’est déclenchée depuis l’Ascension de Notre Seigneur à la droite de Dieu le Père. C’est une guerre dont le drame remplit les pages des livres d’histoire et dont l’issue marquera à jamais le destin de l’humanité. Il en est ainsi, parce que Notre Seigneur Jésus-Christ n’est pas simplement un philosophe ou un rabbin : Il est le Verbe éternel du Père, Incarné dans le temps pour le salut des hommes, des femmes et des enfants de tous les temps. Il est en Lui-même la révélation de Dieu et donc ses paroles – enregistrées fidèlement et exactement dans les Évangiles et dans son enseignement, exposé fidèlement par les Apôtres et les Évangélistes dans le Nouveau Testament – établissent pour toujours les frontières et les limites de la foi chrétienne.

Pour cette raison, le glorieux Docteur Séraphique Saint Bonaventure de Bagnoregio a déclaré dans son sermon Unus Omnium Christus Magister, n° 5, prononcé à l’Université de Paris, il y a plus de 760 ans:

… toute l’Écriture authentique et ses prédicateurs fixent leur regards sur le Christ, qui vient dans la chair, comme le Fondement de toute la foi chrétienne, selon ce verset de la Première épître aux Corinthiens, chapitre 3 : Selon la grâce qui m’a été donnée, j’ai jeté les fondements comme un sage architecte. Car on ne peut poser un autre fondement, sauf celui qui a déjà été posé, etc. Car Il est le fondement de toute la doctrine authentique – soit apostolique, soit prophétique – en fonction des deux Lois, la nouvelle et l’ancienne. En raison de quoi il est dit dans l’épître aux Ephésiens, au chapitre 2 : Vous avez été édifiés sur les fondements des apôtres et des prophètes, avec cette pierre angulaire, qui est Jésus-Christ Lui-même. – Il est donc clair, que le Christ est le Maître de la connaissance selon la foi, et cela, dans la mesure où Il est le chemin, selon sa double venue, à savoir, dans l’esprit et dans la chair.

S’opposer à l’enseignement du Christ en quoi que ce soit, par conséquent, n’est pas moins une violation de la foi catholique comme l’est la proposition d’une religion complètement nouvelle, qui n’ait pas Jésus-Christ comme son Fondateur, Premier Principe et Maître.

Pour cette raison, nous, les membres de l’Association « Veri Catholici », nous sentons très encouragés et inspirés par les récentes paroles de Mgr Athanase Schneider, qui a appelé les catholiques du monde entier à agir pour préserver, protéger, défendre et propager la foi éternelle enseigné par Notre Seigneur.

Nous recevons une inspiration très forte des paroles de Mgr Schneider, en accord avec l’enseignement de Notre Seul et Vrai Maître, le Christ Seigneur, qui a dit aux Apôtres et aux évêques qui reçoivent la consécration de leurs mains: Celui qui vous écoute, M’écoute ! (Lc 10, 16), des paroles qui se sont vérifiées lorsque ces mêmes apôtres et évêques ont légué à la postérité, dans l’Église, le même enseignement qu’ils avaient reçu de Notre Saint Sauveur (cf. 1Co 11, 23).

Suivant l’exemple de Notre Sainte Mère et des premiers disciples, nous prenons position avec grande confiance pour ces évêques qui, aujourd’hui, nous léguent la même foi que les Apôtres ont reçu de la bouche du Messie Éternel, le Seigneur Jésus-Christ, ce qui nous permet de croire à la victoire finale dans la guerre en cours, ainsi que Notre Seigneur nous l’a promis quand Il a dit: Ne crains pas, petit troupeau (Lc 12, 32), car ta foi a conquis le monde (cf. 1Jn 5, 4). murillo_holy_family700x530Cette guerre, étant menée aujourd’hui au sein de l’Eglise elle-même, ne peut être gagné par notre passivité : ainsi comme le monde n’aurait jamais été racheté par le Sacrifice suprême du Christ sur la Croix, si notre Sainte Mère n’avait pas consenti à Son Incarnation et si elle ne L’avait pas élévé – avec l’aide de Saint Joseph – pendant Son enfance humaine, nous aussi, aujourd’hui, ne pouvons pas rester des observateurs passifs, mais nous devons faire de notre mieux pour apporter notre contribution – jusqu’au dernier sacrifice – dans la lutte contre l’esprit de l’Antéchrist, qui a enlevé son masque devant le monde entier.

Pour cette raison, et surtout parce qu’il y a trop de catholiques qui se contentent de rester aux marges et de regarder l’évolution de la bataille, nous devons faire des sacrifices encore plus grands que ceux des catholiques ordinaires si nous voulons que les idées de centaines de millions de nos frères dans la foi soient éclarcies et qu’ils montrent plus de courage dans la défense de la foi éternelle de l’Église.

Logo officiel

Logo officiel

En tant qu’association, nous professons cet engagement dans notre devise : In testimonium fidei aeternae Christi Domini, c’est à dire, “En témoignage de la foi éternelle du Christ Seigneur”, qui est la façon dont la syntaxe latine exprime l’action de témoigner la foi éternelle enseigné par Christ.

Nous annonçons cet engagement dans notre énoncé de mission, qui peut être lu sur notre page d’accueil en huit langues.

Mais nous devons incarner cet engagement dans des bonnes œuvres. D’abord, le travail sur notre site web, sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter par lequels nous nous faisons connaître à d’autres catholiques. Et après, à travers les contenus que nous allons distribuer sur notre site web.

Nous exhortons nos membres à partager toutes nos publications par Twitter, par Facebook et par leurs blogs personnels, car elles ont été conçues pour l’édification de tous. Par ce moyen, les catholiques de partout dans le monde seront renforcés dans la foi et auront la possibilité de se joindre à nous dans notre saint travail.

Nous vous proposons d’offrir des petites mais significatives contributions à la lutte pour la foi, en donnant et en sollicitant des fonds pour la distribution de l’enseignement clair de la meilleure partie du clergé, de sorte que nos esprits reçoivent force de notre Seigneur Jésus-Christ à travers les voix de ceux qui Lui sont restés fidèles.

Mais nous avons besoin de financements pour faire ça. Notre site coûte environ 300 $, notre logo 50 $. Nous avons une équipe de traducteurs qui travaillent avec dévouement et nous ont assisté – gratuitement ou pour des prix symboliques – pour la traduction des documents de notre site. Nous espérons, dans l’avenir, d’être en mesure d’assister les groupes locaux dans la réalisation de vidéos et de transcriptions de conférences et d’interviews avec les cardinaux et les évêques. Nous avons récemment conclu une entente avec un journaliste catholique de premier plan et talentueux qui va réaliser ces interviews. Dans les prochains mois, nous espérons de publier sur notre site des vidéos et des textes : nous sommes en train de préparer une série de sept parties sur les sept sacrements, dans laquelle nous publierons sept interviews avec des membres éminents de la hiérarchie sacrée qui vont nous inciter fortement à accepter et recevoir dignement et proprement les sacrements eux-mêmes.

En tant quorganisation, nous espérons que ces premières mesures feront augmenter le nombre de nos membres, de sorte quils puissent organiser et accueillir des conférences dans les différents continents et dans plusieurs langues et faire pression sur les membres de la hiérarchie sacrée, les exhortant à rester fidèles au Christ.

Pour cette raison, nous demandons à nos membres dexaminer la possibilité de contribuer à nos efforts avec une donation. Nous nous sommes accordés avec une association états-unienne à but non lucratif – qui nous donne son soutien juridique* – afin de recevoir des donations en ligne par Paypal et carte de crédit. Votre donation pourra être unique ou être renouvellé mensuellement. Même un grand nombre de petites donations par de nombreux membres sera suffisant pour commencer notre travail apostolique, qui, selon nos estimations, atteindra un budget de 4000 $ dans les six prochains mois.

Pour faire une donation, cliquez sur cette image. Votre navigateur sera automatiquement redirigé vers le site PayPal de lorganisation américaine, sur lequel vous poudrez interagir avec le système PayPal dans toutes les langues et toutes les devises.

btn_donateCC_LG_global

____________________

* L’organisation à but non lucratif s’appelle “Save Old St. Mary’s, Inc.”, a son siège dans le Massachusetts, et est reconnue par larticle 501 (c) (3) du code des impôts fédérals des États-Unis. Son Fond Veri Catholici Fund se dédie exclusivement aux œuvres religieuses et de charité de lAssociation Veri Catholici.

Leave a comment

Filed under Français, Lettre à nos membres

Monseigneur Athanasius Schneider et la lutte contre le Nouveau Gnosticisme

Bishop-Athanasius-Schneider

VeriCatholici.org souligne: le texte qui suit est notre traduction intégrale de l’article de OnePeterFive.com.  L’original en anglais peut être lu ici.

+ + +

 

Notes de léditeur de 1Peter5: Après son interview mordante à Polonia Christiana qui suivit immédiatement la première partie du Synode Extraordinaire sur le Mariage et la Famille, nous avons approché lévêque Athanase Schneider pour qu’il nous propose des actions concrètes que les catholiques pourraient saisir dans cette ère de confusion qui règne au sein de l’Église. En particulier, nous avons demandé son opinion sur ce que les fidèles devraient faire pour sopposer à l’hétérodoxie et combattre les erreurs (ou quand même les aveuglements) qui semblent être introduits par aucuns des hauts prélats de l’Église. Son conseil, bien que succinct, est très réfléchi, et nous donne beaucoup de travail à faire. Le prochain Synode se réunira en moins de huit mois: il ny a pas de temps à perdre.

 

Le fait que nous sommes dans un temps de grande crise pour lÉglise est une triste vérité. Cependant, Dieu est avec nous. Vous m’avez demandé comment les fidèles peuvent combattre les erreurs qui se propagent dans l’Église. Je répondrai en vous donnant quelques conseils:

Nous devons créer des groupes de vrais catholiques, de savants, de familles et de clercs qui répandent avec courage la vérité catholique intégrale, en particulier en ce qui concerne les enseignements de l’Église sur la famille, sur la nature et sur les commandements de Dieu.

Pour atteindre ce but, nous devons utiliser toutes les ressources que le monde moderne nous offre. Nous ne pouvons pas attendre que les médias diffusent ces messages. Nous ne pouvons pas attendre que chaque pasteur prêche en chaire. Nous devons tirer parti des différentes formes que les nouvelles technologies nous offrent pour diffuser l’Évangile et les enseignements de notre Sainte Mère l’Église. Nous devons transmettre notre message sur l’Internet, sur les sites, sur les blogs, sur les réseaux sociaux.

Mais, en même temps, nous ne devons pas oublier de nous engager avec nos frères catholiques de manière plus traditionnelle. Nous devons organiser des conférences et des symposiums au niveau académique et les utiliser pour créer des publications, des articles et des livres qui puissent être utilisés comme sources de discussion et élargir le débat.

Nous avons également besoin de créer un mouvement de familles catholiques, ou « églises domestiques », pour le témoignage, la défense et la propagation de la foi et de la doctrine intégrale sur la famille, le mariage et l’ordre naturel.

Dans ces temps si dangereux, nous devons avoir le courage de dénoncer le caractère vraiment gnostique et révolutionnaire de l’ « Agenda Kasper » en montrant la continuité de la doctrine divine sur le mariage et sa pratique tout au long des deux mille ans de l’histoire de notre Église. Nous devons inspirer les fidèles avec des exemples de saints maris, familles, enfants et adolescents. Nous devons montrer, d’une côté, l’authentique beauté de la vie conjugale, familiale ou individuelle fondée sur la chasteté et la fidélité; d’un autre côté, il faut souligner la laideur, la tristesse et la schizophrénie de la vie vécue contre l’ordre établi par Dieu.

Pour insuffler l’espoir chez ceux qui se battent, il est important de leur donner des exemples de catholiques repentis qui se sont convertis – dans le passé et dans le présent – de leur vie de péché dans un état d’adultère, dans le divorce ou dans la sodomie.

Pour faire face aux erreurs qui se propagent, les maris, les familles et les individus vraiment catholiques devraient écrire au pape, à ses évêques et aux dicastères compétents de la Curie romaine, en dénonçant les déclarations hérétiques, semi-hérétiques ou gnostiques des membres du clergé ou les événements dont le but est celui de les propager et qui sont promus par le clergé, individuellement ou en groupe.

Ceux-ci sont des outils pour l’éducation et la formation. Mais la bataille que nous menons est dirigé contre quelque chose bien pire que l’ignorance: elle se dirige contre les principautés et les puissances. Nous ne pouvons pas réussir si nous n’organisons pas un grand réseau national et international de prière à travers l’adoration eucharistique, les pèlerinages, les messes solennelles, les processions de pénitence et d’intercession avec des thèmes tels que « La sainteté de la famille et du mariage », « La vocation à la chasteté », « La beauté et le bonheur d’une vie chaste », « L’imitation du Christ dans la vie de famille » et « L’expiation des péchés contre la famille et le mariage. »

Et peut-être ce qui est plus important est de prier avec ferveur pour que Dieu donne à son Eglise de saints évêques et des papes saints. Cette prière doit être récitée en particulier par les enfants, parce que les prières des innocents pénètrent le ciel plus que toutes les autres.

Leave a comment

Filed under Français

“Veri Catholici”: Une nouvelle association internationale

Qu’est-ce que c’est « Veri Catholici »?

FranceVeri Catholici”, qui est latin pour “Vrais catholiques”, est le nom d’une association internationale des catholiques qui ont décidé de rejoindre l’invitation du Très Révérend Athanasius Schneider de préserver la foi éternelle enseigné par notre Seigneur Jésus-Christ, transmise au sein de l’Eglise catholique au cours des siècles.

Nous nous engageons à défendre avec zèle la doctrine révélée par saint Paul, l’Apôtre des Gentils, dans sa Première Lettre aux Corinthiens, chapitre 11, versets 26 à 27, qui dit:

26: En fait, chaque fois que vous mangez de ce pain et que vous buvez de ce calice, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il revienne.

27: Et donc, quiconque mange du pain ou boit du calice du Seigneur indignement, sera coupable du Corps et du Sang du Seigneur.

(Traduction du texte de la Vulgate.)

Voici les mots qui expriment la foi intégrale de l’unique vraie Eglise du Christ, dans la mesure où l’on affirme la présence réelle du Corps du Christ dans le Saint Sacrement de l’autel et l’on y réserve l’approche uniquement à ceux qui sont moralement conformes avec le Seigneur Jésus-Christ.

C’est ça la vraie foi de l’unique Église catholique et apostolique, fondée par la personne historique du Christ et fidèle, au fil des siècles, au Magistère du Verbe incarné, le Fils de Dieu: une foi qui unit l’assentiment de l’intelligence avec toutes les vérités révélées par Jésus-Christ, par les Apôtres et les Prophètes, répudiant tous les péchés et les vices – en particulier ceux qui s’opposent à la pudeur, à la chasteté et à la pureté – avec l’exercice de la pénitence.

Les membres de l’Association ont publiquement professé leur adhésion personnelle à l’essence et l’esprit de l’Association et, dans la mesure où cela est possible pour eux, ont garanti leur coopération pour la promotion de ses objectifs.

Sigillum associationis

Le logo de l’Association

Tous les catholiques qui partagent librement ces objectifs peuvent devenir membres de l’Association par une profession publique: dans le cas de personnes qui sont inscrites dans les réseaux sociaux, en montrant le logo de l’Association avec un lien vers son blog officiel.

Les objectifs de l’Association seront réalisés par le parrainage de conférences et la diffusion d’informations – dans des différents formats – via son site Internet, visant à renforcer la foi des catholiques nos frères, qu’il s’agisse de membres du clergé ou des religieux ou des laïques.

Leave a comment

Filed under Français