Lettre ouverte aux Princes, aux Chefs d’État et aux Gouvernements du monde

Pope-on-Chari

(Voici le texte d’un projet de lettre que toute personne qui soutient le Pape Benoît XVI peut signer et envoyer à toute personne qu’elle croit capable d’obtenir son rétablissement au pouvoir, ou sa reconnaissance par un gouvernement civil. Dans le passé, les laïcs catholiques ont joué un rôle déterminant dans le déplacement des allégeances de nations et de royaumes entiers aux Antipapes vers le vrai Pape. C’est notre devoir solennel envers Jésus-Christ à l’heure actuelle. Le salut même et la survie de l’Église catholique dépendent de nous !)

Utilisez une formule de politesse appropriée à la dignité de la personne à qui vous écrivez :

Je vous écris pour vous demander, par amour pour Jésus-Christ, de prendre des mesures pour mettre fin à la confusion actuelle à Rome, où nous avons deux hommes qui sont appelés “Pape”, une situation qui est née de la violation du droit canonique dans les termes du canon 332.2. En particulier, la démission du Saint-Père n’était pas valide selon le droit canonique, en ce sens qu’il ne renonçait pas à la charge de pape, mais seulement au ministère pétrinien, comme il l’écrit dans l’acte de renonciation.

Face à cette erreur, il faut rappeler que l’adhésion à la volonté de Jésus-Christ dans Sa promesse à Pierre nous lie immédiatement et directement, avant tout respect humain pour les supérieurs, et que personne, pas même un pape en renonçant, ne peut violer la loi papale sur le renoncement.

Pour décrire brièvement la cause de l’invalidité canonique, voir cet article {Inclure ici un lien vers un des articles de http://ppbxvi.org  ou https://vericatholici.wordpress.com  qui sont dans la langue maternelle de la personne à qui vous écrivez}.

Je joins à cette lettre également le texte intégral de l’article, qui apparaît en ligne à [citer le nom de domaine de l’un ou l’autre site Web de sa source originale] expliquant en détail les raisons pour lesquelles la démission du Saint-Père était en effet canoniquement invalide.

Je suis membre de Veri Catholici, une Association internationale qui travaille à la correction de ce grave problème canonique, qui a pour conséquence le chaos, l’hérésie et l’apostasie ouverte dans l’Église.

Si vous désirez de plus amples explications, je vous invite à lire http://ppbxvi.org  ou, si vous le désirez, à demander une rencontre avec une délégation de notre Association en communiquant avec moi à mon adresse personnelle, et je communiquerai avec l’AC pour que cela se fasse.

Comme le déclare le canon 212, nous, laïcs, avons le droit d’informer nos supérieurs des problèmes, surtout quand ils sont graves et publics. Et il n’y a rien d’aussi grave et d’aussi public que celui-ci.

Par amour et respect pour Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, je vous exhorte à parler aux évêques, aux cardinaux et aux autres de cette grave affaire, car le plus grand amour ne réside pas dans le respect de quelqu’un dans son erreur, mais dans sa correction.

Veuillez agréer mes salutations respectueuses

Comments Off on Lettre ouverte aux Princes, aux Chefs d’État et aux Gouvernements du monde

Filed under Français

Comments are closed.